Ideagency
performance commerciale 10 min
le

Quel type de management adopter pour votre entreprise ?

Avec autant de types de management à votre disposition, vous pouvez (et devriez) vous réjouir de tous les styles de gouvernance que vous aurez la possibilité d’offrir tout au long de votre carrière en entreprise, afin d'optimiser votre performance commerciale.

Avant de commencer, réjouissons-nous ensemble un instant ! La conception moderne du management "idéal" s'est développée bien au-delà du format uniforme et controversé auquel adhèrent les entreprises traditionnelles : adieu le fouet et bonjour à l'environnement stimulateur !

Profitons-en aussi pour savourer la liberté et la créativité présente dans les entreprises de notre époque : quel chemin parcouru en un peu plus d'un siècle !

Le bon type de management : quelques questions en amont

Qui est concerné ?

Avant de commencer, j'aimerais que vous méditiez ces 5 questions. Selon vous :

  • Quel mode de leadership vous correspond le mieux ?
  • Quels styles de management vos supérieurs attendent de vous ?
  • Quels modèles de direction fonctionnent le mieux dans votre industrie ?
  • Quelles pratiques conviennent le mieux aux membres de votre équipe ?
  • Que font vos managers pour individualiser leurs workflows et leurs espaces de travail ?

Être un bon manager dans un environnement de travail innovant signifie être capable d'obtenir la bonne information au bon moment et être en mesure d'en tirer le meilleur parti.

Alors, qu'est-ce qui fait un bon manager ?

Les meilleurs managers savent qu'il ne s'agit pas de systèmes ni de théories - il s'agit de relations humaines.

Ils connaissent les règles et savent quand les enfreindre.

Ils savent quand faire preuve de souplesse et quand resserrer la vis.

Ils savent quels styles de management conviennent aux différentes situations et aux différents types de salariés.

La clé, c’est de choisir des modes de gestion qui conviennent à votre équipe, à votre industrie, à votre culture d’entreprise et à vos objectifs. LA question centrale que tout manager devrait continuellement se poser :

« Comment conduire mon groupe tout au long d'un projet afin qu'il produise les meilleurs résultats possibles, pour toutes les parties prenantes, des cadres aux coéquipiers en passant par les utilisateurs finaux ? »

Quel type de management pour faire évoluer vos collaborateurs dans l’entreprise ?

Rien ne vaut l'expérience. Pendant que vous expérimenterez les 4 types de management présentés ci-dessous, prenez note de leur effet sur votre entourage. Et ne vous inquiétez pas des retours, les équipes passent par des phases naturelles de maturation (et de conflit) qui ne sont pas directement causées par votre leadership. Oui, vous pouvez rendre plus difficile une étape délicate du développement de votre équipe en choisissant un style ou une gouvernance inappropriée. Mais n'interprétez pas les périodes d'ajustement normales et nécessaires (aussi dramatiques soient-elles) comme des erreurs de votre part en tant que dirigeant.

Travailler avec les différents styles de leadership

L'élaboration d'un management efficace implique un équilibre. Mais avant même de parler d’équilibre, il vous serait préférable de bien comprendre les modes de management convenant le plus à vos forces et à vos habitudes.

Daniel Goleman a avancé au début des années 2000 l'idée que six styles de leader existaient. Leur nombre n'est pas très important ; ce qu'il faut retenir, c'est qu'il existe diverses catégories dans lesquelles nous pouvons ranger les styles de management, je vais me concentrer ci-dessous sur les 4 plus importants.

  1. Management autocratique/ directif ;
  2. Management participatif ;
  3. Management délégatif ;
  4. Management persuasif.

Management autocratique/directif

Commençons d'abord par ce type de management strict et démodé ! Bien qu'il s'agisse du meilleur choix dans certains environnements extrêmes, cette forme de leadership ne fait pas grand-chose pour stimuler la créativité des travailleurs et faciliter leur développement personnel. Elle entraîne également d'importants coûts de planification, de communication et de surveillance.

Définition

Je préfère cette définition simple de l'autocrate : n'importe quel chef dont la mentalité se reflète par des réflexions telles que "Je vous avais prévenu ...". Un leader autoritaire signifie qu'un manager prend le contrôle complet (mais aussi la responsabilité) d'une situation.

Application

En général, ce mode de gouvernance peut convenir à votre organisation lorsque les membres ont peu ou pas d'expérience. Il est par ailleurs nécessaire dans les domaines à hauts risques. Par exemple, quand un pompier se parachute d'un avion afin d'éteindre un feu de forêt, il doit immédiatement suivre les ordres et ce, sans poser de questions.

Si votre situation exige une fonction autoritaire, utilisez la méthode du leadership par objectifs. Fixez (et communiquez) des objectifs clairs et immédiats pour votre équipe. Assurez-vous qu'ils savent exactement comment exécuter vos instructions et qu'ils disposent de toutes les ressources nécessaires. Tous les membres de votre entreprise devraient comprendre leurs rôles, leurs responsabilités et comment gérer les obstacles pouvant survenir.

Selon votre environnement de travail, vous trouverez peut-être que ce style de leadership fonctionne bien à petites doses - et dans des cas spécifiquement ciblés.

Dans le cadre d'une usine de fabrication, par exemple, les nouveaux arrivants doivent suivre attentivement les instructions de leurs superviseurs (sans les remettre en question) afin d'éviter les blessures. Avec le temps, cependant, ces travailleurs subordonnés deviendront des responsables de ligne de production par exemple. Face à cette situation, un gestionnaire intelligent offrirait des possibilités de formation continue, déterminerait le niveau d'expertise de chaque travailleur et rencontrerait à l'occasion les membres de l'équipe (loin de la machinerie lourde) pour obtenir leur avis sur les procédures et les systèmes afin de prendre de meilleures décisions.

Au fur et à mesure que les collaborateurs gagnent en compétence et en fiabilité, les managers compétents passent de méthodes strictes et autoritaires à d'autres styles de leadership plus souples.

Pertinence

Ce style de leadership traditionnel (et souvent inconfortable) a sa place dans certains milieux. Les subalternes doivent obéir aux instructions de leur chef sans poser de questions dans de nombreuses situations à caractère extrême (déploiements militaires, industrie lourde, situations de premiers secours...).

Parfois, se conformer sans réfléchir ou remettre en question les figures d'autorité amène aux meilleurs résultats pour toutes les parties prenantes.

Management participatif

Les managers participatifs favorisent la connexion et l'harmonie entre les membres de l'équipe. Ils règlent les incompatibilités de personnalité entre collaborateurs, font l'éloge du travail bien fait et maintiennent un moral sain.

Définition

Les chercheurs associent l'approche participative du leadership à la création de relations de confiance. Imaginez votre équipe, chancelante mais talentueuse, dans le premier acte de votre film sportif préféré. Un coach intervient, aide tout le monde à travailler ensemble, et fait quelque chose d'extraordinaire d'une situation impossible. Le coach, c'est vous.

Application

Concentrez-vous sur les interactions et la collaboration entre collègues pendant les phases difficiles et les deadlines serrées. Utilisez les méthodes participatives après des échecs - ou lorsque les conflits de personnalité nuisent à la productivité du groupe.

Préférez l'utilisation du management participatif lors de la constitution d'une nouvelle équipe (contrairement à la gestion autoritaire, qui fonctionne mieux lors de la prise de poste de nouveaux arrivants dans des environnements existants à haut risque). Donnez à chacun le temps d'apprendre leur rôle et de trouver leur place au sein de l’entreprise.

Lorsque vous réorganiserez un service, prenez soin de comprendre comment chaque membre de l'équipe préfère travailler. Certaines personnes préféreront ne pas sortir de leur zone de confort tandis que d’autres verront cette occasion comme une opportunité de progresser. Un manager avisé aidera ainsi les travailleurs enracinés à s’adapter, et aidera les créatifs à rester patient.

La cohésion du groupe passe par la confiance, qui ne se gagne qu'au fil du temps. Les chefs participatifs se tiennent au milieu de la balance - en se penchant d'un côté ou de l'autre pour prendre la bonne décision et créer un équilibre.

Pertinence

Certains dirigeants estiment que les mauvais résultats ne sont pas contestés dans ce type de management. Utilisez-le ainsi avec parcimonie, tout comme vous le feriez pour le management autoritaire. À bien des égards, ces deux méthodes représentent les 2 extrémités du spectre du management.

Faites preuve d'une patience et d'une tolérance extrêmes pour aider votre équipe à se remettre sur les rails. Employez des techniques participatives lorsque les membres de l'équipe doivent identifier leurs forces et leurs faiblesses, définir leurs rôles et mettre de côté leur égo. Puis, lorsque les choses recommencent à fonctionner sans heurts, passez à un style de gestion davantage axé sur les objectifs et mettez votre équipe au défi d'accroître sa productivité et son efficacité !

Les managers agissent comme des coaches pour inspirer, encourager et guider leurs collaborateurs vers de meilleurs résultats et une plus grande efficacité.

Management délégatif

Définition

Ce mode de management prône un équilibre entre les styles de gestion directifs et participatifs. Les managers prennent eux-mêmes les décisions, mais avec le feedback du groupe. Ils facilitent les dialogues constructifs entre les membres de l'équipe, et permettent aussi aux individus de savoir où ils se situent dans la réalisation de leurs objectifs, tout en leur laissant une certaine liberté.

Application

Le modèle délégatif fonctionne mieux avec des équipes matures. Par exemple, une fois qu'un nouveau pompier a vécu quelques saisons, il n'a plus besoin d'instructions spécifiques. Il a besoin d'informations sur les nouvelles technologies, le terrain, etc. mais on peut lui faire confiance pour travailler en autonomie - ou même commencer à diriger de petits groupes.

Les managers qui travaillent avec de nouvelles équipes (ou des départements en transition) peuvent passer d'un style de leadership participatif à un type délégatif une fois que leurs équipes ont franchi les premières phases de développement et de cohésion, c'est-à-dire une fois que l'enthousiasme initial et les conflits de personnalité sont passés. Une fois que les équipes connaissent du succès et apprennent à bien collaborer ensemble, elles peuvent bénéficier d'un plus grand niveau d'attentes de la direction.

Les leaders avisés savent reconnaître quand leurs équipes ont atteint la cohésion, la motivation et la confiance nécessaires pour relever de nouveaux défis et assumer de nouvelles responsabilités.

Pertinence

L’autonomie fonctionne mieux avec les employés ayant gagné la confiance de leurs collègues. Utilisez ce modèle hybride pour guider les équipes vers un meilleur rendement après avoir utilisé un style de gestion directif ou participatif lors de l'introduction de la personne dans son équipe ou lors d'un projet difficile.

Les managers pratiquant ce type de leadership utilisent leur expérience dans un certain marché ou une certaine niche afin de tirer le meilleur parti des salariés les plus motivés.

Management persuasif

Définition

Souvent très performants eux-mêmes, les initiateurs mènent par l'exemple et demandent beaucoup à leurs disciples. Ils fixent des standards élevés, même s'ils préfèrent diriger en fixant des objectifs à court et long terme.

Application

Contrairement à d'autres styles de gestion, cette stratégie implique souvent de restreindre les employés performants aux égos surdimensionnés pour éviter l'épuisement professionnel et augmenter ainsi leur pérennité. Le leader qui adoptent cette méthode utilise souvent des indicateurs de performance détaillés afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles de leurs équipes.

Dans certains secteurs (comme les ventes), il existe des salariés qui ne s'épanouissent que lorsqu'ils sont reconnus et récompensés pour leurs réalisations exceptionnelles. C’est exactement l’objectif du management persuasif.

La décision d'établir un rythme a un autre avantage caché pour le manager : encourager les surdoués à travailler dur et à rester conscients des objectifs à long terme. En fixant des objectifs à courts-termes raisonnables, ils peuvent éviter l'épuisement professionnel et le renouvellement très coûteux du personnel.

Pertinence

Dans les milieux aux rythmes soutenus comme les ventes, certaines usines de production et les services de restauration et de détail, servir un grand nombre de clients (ou produire un grand nombre d'unités) est important. Les managers avisés équilibreront le besoin d'un rendement élevé tout en favorisant une saine concurrence - évitant ainsi une obsession malsaine pour les résultats à court terme.

En guise de conclusion

Au bout du compte, le management est une question d'équilibre. Mettez en pratique les 4 types de management au sein de votre équipe et analysez leur réaction. En définitive, vous n'êtes pas seulement un manager - vous êtes avant tout un modèle pour leurs futurs postes à responsabilité !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents types de management ainsi que sur leur capacité à dégager des résultats au sein de votre équipe, alors n'hésitez pas à prendre rendez-vous directement avec moi grâce au lien suivant.

New Call-to-action

Parlons de vous

15 min pour parler de votre projet , de vos objectifs et problématiques et vous donner ma vision. Simple et humain!
Contactez-nous