Growth-Driven Design

Growth-Driven Design : pourquoi nous l'avons adopté !?

Loïc BURDET le 12 octobre 2016
Loïc BURDET
4min

Tout commence il y a un an lors de notre point hebdomadaire. Arnaud et moi-même dressons un état des lieux de notre situation actuelle, de notre stratégie digitale et de la manière dont nous pouvons améliorer notre performance. Nous faisons alors deux constats dont le premier est d'ailleurs sans appel. Notre site est déjà dépassé. Tant d'un point de vue design/ergonomie que fonctionnalités. Il ne permet pas à notre stratégie inbound marketing de s'exprimer pleinement. En clair, l'expérience utilisateur que nous proposons n'est pas optimale. Le deuxième constat est que nous n'avons plus envie de faire évoluer ce site mais surtout nous ne savons pas comment mesurer réellement l'impact des actions que nous souhaitons mettre en place. Il faut donc le refondre... Combien de temps cela va-t-il nous prendre ? Et comment ne pas mettre en stand-bye toute notre stratégie ?

Est-ce le couple vapeur de café plus réveil très matinal ? Mais nous décidons de refondre notre site web en abandonnant notre bon vieux WordPress pour le COS Hubspot. Gros virage !

En tant qu'agence digitale, nous étions fortement imprégnés de l'approche UX Design (design d'expérience utilisateur). Nous avons donc cherché une méthodologie nous permettant d'industrialiser nos processus web design et d'amélioration continue, de mesurer le ROI de nos actions (à l'instar de l'inbound marketing), de prendre en compte l'expérience utilisateur tout en s'associant parfaitement à notre stratégie d'inbound marketing.

C'est alors que nous tombons sur les publications de Luke Summerfield (en poste chez notre partenaire Hubspot) concernant l'approche Growth-Driven Design (GDD). Très intéressés par cette nouvelle vision du web wesign, nous nous empressons de monter en compétences dessus. Aussitôt certifiés Hubspot GDD, nous mettons en place les processus en interne et l'appliquons alors (au même titre que l'inbound marketing) à nous-mêmes.

Quelques mois plus tard, nous voilà donc avec un site de lancement en place (aussi appelé "launchpad website") et un process d'amélioration continue de notre site qui nous permet de proposer tous les mois une nouveauté (page, fonctionnalité...) et surtout de l'améliorer en fonction des donnéesIl est certain que sans cette approche, nous n'aurions pas pu refondre complètement notre site dans un délai si court (1mois).

Je voudrais m'attarder sur 3 points majeurs qui nous permettent aujourd'hui d'avoir un process interne industrialisé et qui nous confortent dans notre choix d'avoir opté pour le GDD.

1- Coupler le Growth Driven Design avec l'inbound marketing

Lorsque nous avons mis en place l'inbound marketing, nous avons défini nos profils types de clients ("buyer personas"), ainsi que leur parcours d'achat ("Buyer Journey"). Le GDD adopte la même approche stratégique basée sur les objectifs, les buyer personas, les hypothèses, le parcours d'achat, les recherches et enfin la liste d'envie (wishlist). Les éléments définis lors de la définition de la stratégie sont majoritairement communs aux deux approches. Cela permet de sans cesse se remettre en question et donc de gagner du temps et de gagner en efficacité.

IDEA'LIRE : Les 6 activités de l'étape "Stratégie" du GDD

2- Mettre en place un process d'amélioration continue

Nos cibles évoluent, les technologies évoluent, les tendances évoluent ! Bref, tout va de plus en plus vite. L'inbound marketing en adoptant une gestion par campagne de 3 mois a bien compris cela en basant son approche sur l'amélioration continue et en analysant constamment les résultats obtenus.

Alors pourquoi devrions-nous rester avec un site obsolète ? Pourquoi devrions-nous attendre patiemment 2-3 ans pour refondre notre site et procéder à une lourde refonte ? Nous voulions pouvoir réagir rapidement, de manière innovante, agile et rapide et c'est ce que nous a apporté le GDD par son approche d'amélioration continue.

Car que ce soit au niveau de l'approche inbound ou de l'approche design, la force de ces deux méthodes réside dans l'amélioration continue proposée tant en terme de gestion des campagnes inbound marketing qu'en terme d'amélioration du site internet.

IDEA'LIRE : GDD : une approche web design agile et performante

3- Proposer une expérience utilisateur la plus en accord possible avec notre positionnement

Nous sommes une agence digitale, nous faisons de la création de valeur une véritable raison d'être. Nous souffrions du syndrome du cordonnier le plus mal chaussé. Chose qu'on ne voulait vraiment plus. Il était temps qu'on réagisse. Nous avons donc opéré notre virage en douceur, tout d'abord en adoptant l'inbound marketing en partenariat avec Hubspot, puis en adoptant en interne le Growth Driven Design.

Ce que nous préconisons, nous l'appliquons. C'est aussi simple que ça. Ce qui nous permet de mieux aborder les problématiques de nos clients et surtout de démontrer notre expertise. Ainsi nous répondons à notre devoir d'exemplarité en proposant toujours plus de valeur à nos clients.

Là où l'inbound marketing permet de créer de la valeur autour du contenu et de la génération de prospects, le Growth Driven Design crée de la valeur en améliorant le site et l'expérience-utilisateur. Si cette approche vous intéresse, je vous invite sans plus attendre à télécharger ci-dessous notre guide d'introduction au GDD.

guide introduction growth driven design (gdd)

Lecture sans distraction

COMMENTAIRES

Rejoignez la communauté Ideagency

Découvrez chaque semaine de nouveaux articles sur l'industrie spécialisée (robotique, aéronautique, automobile, bâtiment)