Growth-Driven Design

Est-ce que le Growth-Driven Design est fait pour vous ?

Arnaud BURDET le 23 décembre 2016
Arnaud BURDET
2min15

Le Growth-Driven Design, voilà un sujet dont on parle de plus en plus et qui suscite beaucoup d'intérêt. C’est vrai que cette nouvelle manière de concevoir le web design et le développement est très intéressante. Mais avant de vous jeter à corps perdu dans sa mise en place, regardons de plus près si cette approche est adaptée à votre entreprise industrielle. Car non, elle n’est pas faite pour tout le monde. Voici 4 raisons pour lesquelles le Growth Driven Design n’est pas fait pour vous.

Avant de commencer, rappelons rapidement ce qu'est le Growth Driven Design (plus communément appelé GDD). Le GDD est une approche plus intelligente du web design et du développement qui permet de raccourcir le délai de lancement d'un site en se concentrant sur les éléménts à forte valeur ajoutée qui ont un impact sur la performance du site. Cette approche repose sur un apprentissage et des optimisations continues.

Son objectif est simple : améliorer les performances des sites web en les adaptant en temps réel en fonction des données utilisateurs, des tendances web design et des besoins de l’entreprise. Très intégrés aux départements marketing et vente, le GDD permet d'optimiser l'expérience utilisateur et d'améliorer la stratégie de génération de prospects (ou leads).

Le GDD peut être décomposé en deux phases : la phase « stratégie et site de lancement » (30 à 60 jours) et la phase « Amélioration continue » qui commence juste après la mise en ligne du site de lancement. Le Growth-Driven Design permet ainsi de minimiser les risques inhérents à l’approche classique : délais, budget, subjectivité…

IDEA'LIRE : Growth Driven Design vs Projet web classique : que choisir ?

1- Vous n’avez pas le temps

Le Growth-Driven Design est une méthode qui se concentre sur des éléments à forte valeur ajoutée qui impactent le design en privilégiant un développement par cycles courts et itératifs. En effet, plutôt que de tout planifier d’un seul coup, l’idée est de se concentrer sur des analyses et des optimisations régulières (on parle alors de sprints) afin d’évaluer l’impact de vos changements sur la performance de votre site. Si vous n’avez pas compris cette philosophie, que votre site n’est pas une priorité ou que vous n’êtes pas prêt à y consacrer régulièrement un peu de votre temps, alors vous n’êtes pas prêt pour le GDD.

2- Vous avez déjà trop d’affaires à gérer

Si votre site web est très performant, qu’il génère suffisamment de leads et de clients pour votre entreprise (ou que les clients arrivent naturellement grâce à votre notoriété) et que vous ne souhaitez pas (ou ne pouvez pas) grossir, le GDD n’est pas approprié. En effet, pourquoi investir du temps et de l’argent pour changer quelque chose qui fonctionne déjà très bien ?

3- Vous répondez parfaitement aux besoins de vos visiteurs

Si vous connaissez parfaitement les besoins de vos prospects et clients et que vous êtes certain de répondre à leurs besoins, alors le Growth Driven Design n’est peut-être pas la solution. Si vous êtes une grande entreprise de l’industrie, avec un gros budget marketing, avec un très gros trafic et une très bonne connaissance du cycle d’achat de vos acheteurs, le web design traditionnel (comme nous le connaissons tous) peut faire l’affaire.

4- Vous aimez le mode "projet" et vous n’êtes pas prêt à changer votre manière de concevoir le web design

Le GDD, ce n’est pas seulement une nouvelle manière de concevoir les sites, c’est surtout un état d’esprit à adopter. Et un état d’esprit auquel toutes les personnes de l’entreprise doivent adhérer (marketing, vente, technique…) car elles vont être impliquées dans ce processus d'amélioration continue.

Si vous avez toujours travaillé en mode « projet », le GDD pourrait vous surprendre. En effet, là où l’approche « projet » définit la fin dès le début et on sait de suite la direction que va prendre le projet, dans le mode agile, on procède à des optimisations continues grâce à des sprints courts (que l'on peut considérer d'ailleurs comme de « mini-projets »).

Par exemple, avec l’approche GDD, l’idée est de sortir un site très rapidement (en moins de 60 jours). Tout n’est donc pas parfait (d’ailleurs, à ce titre, aucun site ne l'est) au moment du lancement. Donc si cela vous dérange, alors le GDD n’est pas pour vous.

Vous l’avez compris, le growth driven design n’est pas fait pour tout le monde. Et il n’y a pas de mal. Mais cette nouvelle approche du web design permet clairement d’améliorer la performance de votre site grâce à des optimisations continues en fonction des données utilisateurs. Alors, pensez-vous êtes prêt pour mettre en place le GDD dans votre entreprise industrielle ? Pour en être sûr, vous pouvez télécharger notre guide d’introduction au Growth-Driven Design pour l’industrie B2B ou alors réserver une consultation gratuite avec nous.

guide introduction growth driven design (gdd)

Lecture sans distraction

COMMENTAIRES

Rejoignez la communauté Ideagency

Découvrez chaque semaine de nouveaux articles sur l'industrie spécialisée (robotique, aéronautique, automobile, bâtiment)