Menu

Growth-Driven Design

Growth Driven Design : une approche web design agile et performante

Arnaud BURDET le 17 juin 2016
Arnaud BURDET
3min

Si vous avez déjà été impliqué dans un processus de refonte graphique, vous avez probablement été déçu. D'où cela provient-il ? De son approche ancestrale, tout simplement ! Bien souvent, une refonte classique représente un risque important, un investissement coûteux en temps et en ressources, entraînant des retards conséquents. Alors, comment approcher le processus de refonte de votre site dans l'industrie sous un angle nouveau sans mettre en stand-bye la stratégie marketing ? Par une approche agile, moderne qui minimise les risques inhérents à l'approche traditionnelle du web design, qui raccourcit le délai de lancement, qui privilégie un développement par cycles courts et itératifs et qui est orientée croissance : le Growth-Driven Design (ou GDD).

Utilisez la même approche pour chaque page de votre site

Pour avoir un site internet performant, vous devez tout d'abord avoir une connaissance très précise des personnes que vous voulez toucher (les personas) et de leur parcours d'achat. Pour chaque page, vous devez vous poser les mêmes questions : qui visite la page ? Pourquoi ? Quel buyer persona ? Quelle étape du cycle d'achat ? L'idée ici consiste à proposer une expérience personnalisée en fonction de vos cibles. Les internautes visitent votre site parce qu'ils veulent avoir des réponses à leurs questions :

  • Est-ce que c'est bien ce que je cherche ?
  • Est-ce que cela répond à mes problèmes ?
  • Est-ce que cela rend mon quotidien plus facile ?
  • Est-ce que c'est la bonne solution pour mon entreprise ?

C'est pourquoi, pour chaque page de votre site, vous devez absolument répondre aux questions suivantes :

  • Que veut-on que l'internaute fasse en arrivant sur le site ?
  • Où veut-on qu'il aille ? De quelle manière ?
  • Que souhaite-t-on qu'il retienne ?
  • Quel sentiment doit-il avoir ?
  • Quelle histoire veut-on qu'il retienne ? Et comment lui raconter ?
  • Quelles sont les questions auxquelles on doit répondre ?
  • Etc.

Pensez internautes puis moteurs de recherche lors du design de votre site internet... Pas l'inverse !

Comme tout projet de refonte de site internet, lorsque vous commencez à designer les pages de votre site, assurez-vous qu'elles répondent aux besoins de vos cibles et qu'elles respectent les bonnes pratiques de Google. Bien sûr, la priorité est donnée à vos buyer personas. C'est d'ailleurs un des éléments essentiels de la partie "Stratégie". Cependant, l'optimisation du référencement naturel (ou SEO) de chaque page est primordiale ; c'est grâce à cela que vous serez visible dans les moteurs de recherche.

Chaque page de votre site doit avoir un objectif précis et doit répondre aux questions que se posent vos prospects. Par exemple, notre page "Inbound marketing" répond à la question "Qu'est-ce que l'inbound marketing ?". L'idée est d'aider l'internaute à trouver rapidement l'information qu'il recherche tout en aidant Google à trouver notre nouvelle page et à la positionner correctement.

Mettez-vous à la place de vos prospects

importance-buyer-personas-pour-les-startups.jpg

Lors de la refonte de votre site, souvenez-vous d'une chose : votre site n'est pas pour vous ! Vous connaissez déjà votre business, votre industrie. Vous avez déjà les réponses à toutes les questions. Mais ce n'est pas le cas de vos prospects. C'est bien pour cela que la première étape du GDD commence par la définition de la stratégie et des objectifs à atteindre.

Appuyez-vous donc sur les buyer personas que vous avez définis en amont de manière précise et gardez leurs problématiques et leurs besoins en tête (et pas les vôtres !) : que recherchent-ils ? Quel est leur trajet jusqu'à la conversion en lead, en client ? Etc. Le parcours utilisateur doit se trouver au centre de la réflexion design. C'est lui qui guidera la conception de l'interface. 

Evitez donc le jargon. Soyez concis. Faites simple. Incluez de la vidéo. Illustrez vos propos par des chiffres, des statistiques, des témoignages, des études de cas... Et surtout, ne jugez pas le design de votre site en interne ou pire ne demandez pas l'avis de votre entourage. Cela n'a aucune valeur ! Montrez-le plutôt à des prospects ou à vos clients actuels. Ce sont eux les meilleurs juges ! Posez leur des questions du style : comprenez-vous ce que fait l'entreprise ? Comment peut-elle vous aider ? Cliqueriez-vous sur l'un des boutons d'appel à l'action pour en savoir plus ? Que pensez-vous du design ? Etc.

Adoptez une méthode agile et moderne du web design : le Growth-Driven Design

growth-driven-design.png

Comme nous l'avions déjà évoqué dans notre billet "comment procéder à la refonte de votre site dans l'industrie B2B ?", l'approche du Growth-Driven Design est en train de changer radicalement le monde du web design. Et cela devrait se vérifier dans les prochaines années dans l'industrie. Alors, plutôt que d'être un suiveur, soyez un early-adopter !

Là où l'approche traditionnelle du webdesign a tendance à vouloir tout faire en une seule fois (réflexion, contenus, intégration, design, développement, suivi, validation...) avec une vision "projet", implique de mobiliser vos équipes pendant plusieurs mois, requiert un budget initial important et considère le lancement du site comme une fin en soi, le GDD se focalise sur la donnée, les analyses, les prospects, les éléments impactants, privilégie des cycles courts et itératifs dans une approche de projet agile et considère le site comme le commencement.

Mais pour avoir un "site de lancement" (ou launchpad website) en moins de 30 jours, cela implique d'adopter un autre état d'esprit, une nouvelle vision et une méthode agile. L'idée est de définir la stratégie, les buyer personas et de prioriser les pages et les fonctionnalités importantes (les "must have"), le tout basé sur la donnée, pour sortir le site de lancement et générer des leads très rapidement.

Ensuite, chaque mois, de nouvelles mises à jour, pages, fonctionnalités sont ajoutées. C'est à ce moment là qu'on rentre dans la deuxième phase du GDD  qui se concentre elle sur un développement itératif et des optimisations en continu. C'est bien là toute la différence avec l'approche traditionnelle du web design.

Optez pour une approche centrée sur la donnée et l'analyse

Avec la méthode traditionnelle du web design, chacun y va de son opinion, donne ses idées, a ses préférences, etc. Mais aucune de ses remarques n'est pertinente. Avec l'approche GDD, la seule chose qui compte réellement, c'est la donnée.

  • Quelles sont les pages les plus/moins visitées ?
  • Celles qui convertissent le plus/moins ?
  • Celles qui sont les mieux référencées ?
  • Quels sont les mots-clés les plus recherchés ? 

Voilà plutôt les données qu'il faut récolter pour prendre des décisions stratégiques et lancer un nouveau site rapidement (entre 30 et 45 jours) optimisé pour générer du trafic et pour la conversion.

Ensuite, l'idée est de rentrer dans un processus d'amélioration continue du site et d'effectuer chaque mois des ajustements et des optimisations en fonction des résultats et des informations récoltées en temps réel pour proposer un site au plus proche des besoins de vos prospects. Non seulement cette approche vous permettra d'avoir un site plus performant et agile dans un délai beaucoup plus court mais aussi d'optimiser directement votre budget marketing. Alors, oui, votre site ne sera pas parfait au début, mais rassurez-vous, aucun site ne l'est !

Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir comment cette approche vous permet d'obtenir de meilleurs résultats de manière plus rapide, je vous invite à télécharger ci-dessous notre guide d'introduction au Growth-Driven Design pour l'industrie.

 guide introduction growth driven design (gdd)

Lecture sans distraction

COMMENTAIRES

Rejoignez la communauté Ideagency

Découvrez chaque semaine de nouveaux articles sur l'industrie spécialisée (robotique, aéronautique, automobile, bâtiment)