Ideagency
content marketing 5 min
le

Blogging : la longueur d’un article de blog est-elle un facteur important ?

C’est une question que nous nous sommes tous posés un jour ou l’autre avant de rédiger un article de blog. Du moins, c'est une question qui revient très souvent de la part de nos prospects ou clients :la longueur de l’article est-elle un critère déterminant ?Existe-t-il une taille minimale ? Et une taille maximale ? En fait, cela dépend ! La taille de l’article n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Il y a une multitude de critères qui influencent la longueur de vos articles. La taille parfaite est surtout celle qui donne du plaisir à votre lecteur, qui apporte une vraie valeur ajoutée et qui suscite l’envie d’en lire davantage.

Le sujet et l’objectif de l’article de blog déterminent généralement sa longueur

D’une manière générale, le sujet de l’article détermine sa longueur. Etant donné que chaque article doit contenir une introduction, des paragraphes, des sous-titres et une conclusion, vos articles ne devraient normalement jamais faire moins de 300 mots. En dessous de cela, soit le sujet est trop simple, soit le contenu de votre article est trop superficiel. A moins que vous ne soyez un expert dans la rédaction de billets qualitatifs très courts.

Certains thèmes peuvent effectivement être traités en quelques lignes. Je pourrais par exemple rédiger un article court et de qualité sur « Comment rédiger un titre efficace et pertinent ? ». En revanche, il serait beaucoup plus difficile de faire aussi court pour un sujet du type « Comment améliorer le design et l’ergonomie d’un site internet ? ». La longueur de l’article dépend aussi de son objectif (vendre un produit, ouvrir un débat, partage sur les réseaux sociaux, etc.) et de son format (étude de cas, étude comparative, etc.). Nous vous conseillons donc d’écrire des articles d’une longueur entre 300 et 3000 mots. Mais si vous estimez que ce n’est pas suffisant, vous pouvez en écrire davantage.

Ecrire des articles d’une certaine longueur va vous permettre notamment d’insérer vos mots-clés de façon stratégique dans l’ensemble de votre article, de mettre des liens naturels et surtout de traiter un sujet en profondeur. Chose qui est extrêmement intéressante de nos jours afin de fournir du contenu de qualité à vos lecteurs, en quête d’informations utiles.

On entend aussi souvent dire que les articles longs sont à proscrire notamment pour les mobinautes qui ne lisent plus les articles en entier. Chez Ideagency, nous ne sommes pas franchement d’accord avec ce postulat. En effet, si votre article apporte une réelle valeur ajoutée à vos lecteurs, ils seront prêts à « scroller » pour continuer de lire l’article, et ce, peu importe le terminal qu’ils utilisent. C’est juste la manière de lire qui diffère d’un terminal à l’autre. D’où l’importance de structurer vos articles en paragraphes, d’insérer des accroches, des images, des listes à puce, afin de faciliter la lecture et permettre à vos lecteurs de repérer facilement les informations qui les intéressent. Mais ça, c’est un autre sujet !

Pensez à votre style et à votre lecteur avant de penser au référencement naturel (SEO)

Respecter votre ligne éditoriale et votre style est capital. Car si vous n’êtes pas très à l’aise avec un format d’écriture, vous aurez surement du mal à vous y tenir. Il est aussi plus facile de convaincre les lecteurs avec son style plutôt que de littéralement adapter ses capacités rédactionnelles à ses lecteurs. Cela ne veut pour autant pas dire qu’il faut ignorer les attentes de vos cibles.

Alors, si vous aimez aller jusqu’au fond des choses en rédigeant des articles de 2000 mots (études de cas, billet explicatif, etc.), faites-le ! Si vous aimez être concis et savez parfaitement rédiger des articles de 600 mots, faites-le aussi ! Mais ne perdez jamais de vue la qualité et la valeur-ajoutée de votre article.

Et pensez à analyser les statistiques de votre site pour voir si vos lecteurs vous lisent, la durée moyenne de leurs sessions, le taux de rebond, etc. Vous aurez ainsi une meilleure appréhension du comportement de ces derniers. Car même si vous adorer écrire des articles de 2000 mots, à quoi bon les écrire si vos visiteurs ne restent que très peu de temps sur votre site et préfèrent des articles concis ? Dans ce cas, vous feriez mieux de rédiger des articles plus courts et d’envisager peut-être d’augmenter votre fréquence de publication… A bon entendeur !

Préférez (bien sûr) la qualité à la quantité

Doit-on forcément argumenter autour d’un sujet lorsqu’on estime en avoir fait le tourpouraméliorer son référencement SEO ? Bien sur que non ! Encore une fois, on n’écrit pas pour Google mais pour les internautes. Et si vous truffez votre texte de mots-clés simplement dans un souci de référencement, vous faites fausse route !

Gardez toujours à l’esprit que les contenus que vous rédigez ont pour but d’aider vos lecteurs. Ils doivent être pertinents, utiles et doivent répondre à leurs besoins. De fait, mieux vaut un contenu de qualité de 500 mots plutôt qu’un article de 2000 mots, plein de redites et de remplissage. Même s’il est vrai qu’en terme de référencement naturel (SEO), on aurait tendance à dire qu’il vaut mieux un article trop long que trop court. Mais encore une fois, pensez à vos lecteurs avant tout ! D’autant plus dans le cadre d’une stratégie d’inbound marketing qui repose clairement sur le gain d’intérêt du consommateur.

La taille de votre article dépend de bien d’autres critères…

La longueur de votre article est influencée par de nombreux critères : le sujet de l’article ; l’objectif de l’article (booster le trafic, partages sur les réseaux sociaux…) ; le style défini dans votre ligne éditoriale (direct, professionnel, amical, interactif…) ; la fréquence de publication (une fois par semaine, tous les jours…) ; le format de votre article ; les cibles marketing que vous visez à travers l’article (besoins, attentes, intérêts et problèmes de vos cibles) ; la qualité de votre titre ; la structure de l’article ; la qualité de vos liens, de vos mots-clés, etc.

Il n’y a pas de formule magique mais simplement un ensemble de règles à respecter. La bonne longueur d’un article de blog est celle qui correspond à votre style, aux attentes de vos cibles, qui traite d’un sujet intéressant et qui apporte surtout des informations de qualité à vos lecteurs. Cela pourra être parfois court, parfois long. Au bout du compte, si votre article est intéressant, bien structuré et traite d’un thème répondant aux attentes de vos lecteurs, la longueur devient alors le dernier de vos soucis. Et tout le reste suivra…

Et vous, la longueur de vos articles varie-t-elle beaucoup d’un article à l’autre ? N’hésitez-pas à nous donner votre avis !

Les légendes du SEO

AUTEUR
Arnaud BURDET
Arnaud BURDET Directeur marketing Ideagency
Voir les articles du même auteur

Parlons de vous

15 min pour parler de votre projet , de vos objectifs et problématiques et vous donner ma vision. Simple et humain!
Contactez-nous